L'évangile du jeudi (Mc 16, 15-18)

Sommaire du texte de l’évangile

Après la résurrection, Jésus donne aux Onze leur mission. Ils doivent proclamer la Bonne Nouvelle sans limites. Ceux qui croiront et recevront le baptême seront sauvés. Ceux qui croiront feront des signes en son nom: chasser les esprits mauvais, parler un langage nouveau, échapper à des dangers mortels, imposer les mains aux malades qui s’en trouveront mieux..

Réflexion

Dans la première lecture, Paul relate le récit de sa conversion. Il rapporte les paroles d’Ananie après qu’il lui ait fait retrouver la vue:
Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir celui qui est le Juste et à entendre la parole qui sort de sa bouche. Car tu seras pour lui, devant tous les hommes, le témoin de ce que tu as vu et entendu. (Actes 22,14-15)

La mission de Paul est donc de s’adresser à tous les hommes. C’est cet aspect universaliste de son oeuvre qui l’a fait surnommer l’Apôtre des Gentils, aspect que l’on retrouve dans la conclusion de l’évangile de Marc: les apôtres doivent proclamer la Bonne Nouvelle sans limites. Comme Marc parle seulement de la vie publique de Jésus et surtout de ses actions, concrètement c’est toujours d’Israël qu’il s’agit. Luc avait profité de l’évangile de l’enfance, avec l’annonce des anges aux bergers et les paroles du vieillard Syméon au temple, pour indiquer que la personne du Christ dépassait Israël. De même, Matthieu, avec la visite des mages, laissait entendre que la réponse des non-juifs serait supérieure à celle des autorités religieuses et politiques d’Israël.

Marc a quand même deux récits qui montrent que ceux qui sont en dehors d’Israël ne sont pas exclus. Il y a d’abord la guérison par Jésus de la fille d’une Syrophénicienne, c’est-à-dire d’une non-juive vivant dans le Liban actuel. Matthieu empruntera ce récit à Marc. Il y a ensuite la guérison d’un possédé dans le territoire de la Décapole, où l’élevage des porcs montre bien qu’on est en territoire non-juif. Or l’homme qui est guéri voulait suivre Jésus mais celui-ci lui confia plutôt la mission de témoigner parmi les siens de ce que Jésus avait fait. Ce récit est emprunté et par Matthieu et par Luc.

Mais dans les dernières paroles de Jésus que nous avons ici, les Onze ont reçu la mission de proclamer la Bonne Nouvelle sans limites. C’est leur mission et c’est ainsi qu’ils sont envoyés (apôtres).

Quand les communautés chrétiennes choisiront des gens pour les envoyer en mission, ils les appelleront apôtres. C’est ainsi que Barnabé et Paul, choisis par l’église d’Antioche et envoyés dans une première mission, sont appelés apôtres. Et Paul, à son tour, considérera que tout chrétien a reçu des apôtres la mission de témoigner selon la part que l’Esprit lui a donnée.

Jean Gobeil SJ

Tournée virtuelle

Nouvelles

Silent Lenten Retreat Vendredi, Mars 2, 2018 - Dimanche, Mars 4, 2018