L'évangile de jeudi (Mt 13, 47-53)

Sommaire du texte de l’évangile

La parabole du filet de pêche est propre à Matthieu et termine le groupe des paraboles rassemblées par lui. Cette parabole aussi commence par les mots: Le Royaume des cieux est comparable à ..... Elle parle d’un filet qu’on jette à la mer et qu’on retire quand il est plein. On l’apporte sur le rivage et on fait le tri; ce qui est bon, on le met dans des paniers et on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde: les méchants seront séparés des justes et leur punition est décrite en termes classiques de feu et de grincements de dents. Jésus demande alors: Avez-vous compris tout cela? Ils répondent oui. Il suggère alors qu’ils devraient faire comme un scribe, devenu chrétien, qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien.


Réflexion

La parabole elle-même reprend le thème de la parabole de l’ivraie: il y a un temps pour ramasser les poissons et un autre temps pour faire le triage des bons et des mauvais. Le mal est encore présent en même temps que le Royaume mais cela ne veut pas dire qu’il est victorieux. Le temps du jugement viendra.

Ce qui suit est comme une conclusion de tout le discours en paraboles. Quand Jésus demande: Avez-vous compris tout cela? Il entend toutes les explications sur le Royaume. Les disciples répondent qu’ils ont compris la nature du Royaume, sa situation dans le monde où le mal est encore présent, la promesse de son développement, sa puissance invisible mais bien réelle et capable de soulever le monde, ses exigences. Ce sont les mystères cachés que Jésus vient révéler et instaurer ainsi une ère nouvelle.

La dernière partie qui parle d’un scribe devenu chrétien est vu comme un portrait de l’auteur (ou du rédacteur final) de l’évangile. Avec 41 citations de l’Ancien Testament dont 20 sont exclusives à Matthieu, l’auteur doit avoir une connaissance comme celle des scribes. A différents endroits, il montre un respect spécial pour l’Ancien Testament. Quand il parle de son trésor comme contenant du neuf et de l’ancien, on pense d’abord aux paroles de Jésus comme le neuf et à l’Ancien Testament pour l’ancien. C’est ce que feront les commentateurs chrétiens: ils reliront l’Ancien Testament à la lumière des paroles du Christ. Mais on peut voir aussi une présentation de la méthode de Matthieu pour répondre aux situations nouvelles que vit sa communauté. L’ancien représente alors les paroles du Christ qui trouvent des applications nouvelles avec le temps de l’Église. C’est donc une invitation à commencer par retourner aux paroles du Christ et à les écouter, pour découvrir comment ces paroles restent présentes dans des situations nouvelles pour nous inspirer.

Jean Gobeil, s.j.
 

Tournée virtuelle

Nouvelles

Summer Five Day Retreat Dimanche, Août 10, 2014 - Vendredi, Août 15, 2014